Quel est le Profil Facebook de Dieu?

Profil facebook de Dieu

Voila une question qui mériterait toute notre attention ou du moins une petite partie de celle-ci…le reste étant déjà prit par Facebook, par Dieu ou par autre chose!

Ce matin, en buvant mon petit café au lait de coco, je suis sortis faire petit un tour dans le jardin, question d’aller voir s’il s’y passe quelque chose d’intéressant. Et bien-sûr, rien d’intéressant signaler, à part Charlotte et un immense avocatier ayant perdu la plus par de ses branches…

En regardant le beau avocatier complètement difforme, j’ai tout d’un coup pensé à Dieu, à Facebook et à son Profil sur ce dernier!

Tout d’un coup, ce fût la révélation…

J’imaginais à ce moment-là, qu’un individu X, doué de toutes les meilleurs intentions du monde et malheureusement pour moi, très doué également en informatique, s’est tout d’un coup mis en tête de venir se – changer les idées – sur mon profil facebook, sur mon mur et tant qu’il y est sur tout ce qui touche de prés ou de loin mon identité numérique sur le web.

Mr X, s’est finalement révélé être un super Hacker des temps modernes, rien à faire de l’argent ni de la gloire…par contre se changer les idées par-ci par-là, tester des petits trucs nouveaux et se s’amuser un peu, voila une philosophie de la vie qui rendrait notre ami Bouddha bizarrement agité.

Bref, revenons à nos moutons, à ce moment là, la différence entre l’état de ce belle avocatier et mon profil facebook après le passage nonchalant de X, serait finalement le même.

Voyez, c’est là, dans ce genre de moment hors du temps, ou l’esprit navigue entre brouillard et ciel bleu que la lumière de la vérité te fait croire qu’elle risque d’apparaître d’un moment à l’autre.

En pensant à l’état du monde, de la Nature et de tout ce qui y vit, il fût alors évident pour moi, que Mr X était passé par là.

A ce même moment, comme si l’univers avait tout d’un coup décidé qu’il était temps de laisser le pauvre arbre tranquille, Charlotte, me mordilla, le talon et continua à me lécher vigoureusement le pied, comme pour dire, que si je n’étais pas content alors je n’avais qu’à aller me le faire lécher ailleurs si j’y suis. Ce que bien-sûr, je fît de suite.

Arthur D.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s